Rock en Seine 2017 : les premiers noms !

Antidote parfait au blues de la fin des vacances depuis son lancement en 2003, Rock en Seine revient clôturer le mois d’août en beauté avec quatre têtes d’affiche de choc : les Londoniens libres de The XX, la prêtresse rock PJ Harvey, les dandys agités de Franz Ferdinand et le surdoué de l’electro australienne Flume.

Pendant trois jours, en bord de Seine, le Domaine national de Saint-Cloud verra défiler les pointures des musiques d’aujourd’hui. Pour rester fidèle au nom du festival, le rock sera à l’honneur avec le duo fiévreux The Kills, l’Américain explosif Ty Segall, le Canadien débraillé Mac DeMarco, sans oublier les Texans furieux d’At The Drive-In, récemment reformés.

Cette nouvelle édition continuera de mélanger les générations, les nationalités, mais aussi les sonorités, de la pop épicée de Jain au hip hop fondamental de Cypress Hill, sans oublier de dignes représentants de l’electro contemporaine – les prodiges français Fakear et Rone et la Danoise promettent des soirées envoûtantes.

Réalisé par l’atelier Bingo, le visuel sera dévoilé petit à petit, tout comme la suite de la programmation qui réserve encore de belles surprises, pour fêter avec passion cette quinzième édition.

La billetterie est ouverte ! Partagez la programmation en vidéo en cliquant ici !

VENDREDI 25 AOUT 2017 :

FLUME – FRANZ FERDINAND – AT THE DRIVE IN – MØ
THE PRETTY RECKLESS – FRANK CARTER AND THE RATTLESNAKES

SAMEDI 26 AOUT 2017 :

PJ HARVEY – THE KILLS – FAKEAR – JAIN – PETER PETER

DIMANCHE 27 AOUT 2017 :

THE XX – CYPRESS HILL – RONE – MAC DEMARCO – TY SEGALL

Retrouver tous les groupes sur le site internet

Nathalie

En premier lieu, toute personne qui fait de la musique son sujet principal d’écriture, ne peut être qu’un fan de musique. Cette personne aura été à un moment donné un obsessionnel d’un artiste en particulier. Moi, le virus m’a contaminée à l’âge de huit ans à la première écoute du titre « Liberian Girl » de Michael Jackson. L’usage de l’écriture et la musique sont des formes différentes de partage. Ma passion écrite de la musique, je la partage sur le quotidien Luxemburger Wort (version imprimée et site internet) depuis octobre 2011 et c’est grâce à eux que j’ai pu parler à des légendes comme Joe Cocker, Yes ou les Pixies. Mon plus beau souvenir restera jusqu’à présent ma rencontre avec Depeche Mode, rencontre immortalisée sur le site internet et la version imprimée du Magazine KARMA, trimestriel consacré aux musiques actuelles et distribué dans la Grande Région auquel j’ai contribué de 2013 à 2015. Je suis chez Vacarm.net depuis 2015.

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *