Retour sur les 39èmes Trans Musicales!

Les Trans Musicales se déroulaient à Rennes ce week-end.

A un an du 40ème anniversaire de ce festival emblématique, on vous raconte ce qui s’y est passé.

# L’organisation #

Pas grand chose à redire de ce côté là, depuis quelques années maintenant l’organisation du festival est impeccable.
Durant 5 jours, le programme est très dense et diversifié. Entre les concerts gratuits (à l’Etage, à l’UBU et aux Champs Libres), les conférences, les expos, le village des Trans au Liberté et bien entendu les concerts payants à l’Aire Libre et au Parc-Expo, tout est fait pour ne pas s’ennuyer.

Petite nouveauté cette année: « les Labels aux Trans ». Pendant 3 jours, le village des Trans a accueilli les labels rennais afin de leur permettre de  présenter leurs univers et productions.

                 

Côté transports en commun, rien à redire non plus. Ce qui a été le point noir du festival pendant quelques temps est aujourd’hui oublié. Le partenariat avec la STAR est désormais rôdé. Les navettes sont régulières et moins chargées que les autres années. L’acheminement à l’aller comme au retour se passe de manière très fluide.

Au Parc-Expo, l’organisation reste la même que les autres années. L’arrivée se fait dans le Hall 5, on peut y trouver un point info, le merch, la restauration, des bars, etc. Les autres halls sont dédiés aux concerts avec toujours une forte tendance (pour notre part) à plus fréquenter les halls 3 et 8 où la programmation y est le moins électro/techno.

Cette année, 34 nationalités étaient représentées et plus d’une centaine de concerts ont été donnée.

Au Parc-Expo, voici les groupes qui nous ont le plus emballés:

1 # TOO MANY T’S

Ce qui pouvait paraître comme une comparaison hâtive ne le sera finalement pas. Il y a belle et bien du « Beastie Boys » dans le show que nous ont livré Ross, Leon et Sam leur DJ. A l’aide de leur flot incroyable et d’instrus à l’ancienne, les londoniens ont créé la sensation dans le hall 8 vendredi soir.
Vous pouvez voir ou revoir cette performance sur le site de Culture Box.

2 # MAKE-OVERS

D’apparence discrète et timide, ils ne sont que 2 sur scènes mais ils dégagent une telle énergie qu’on a l’impression d’être face un groupe de trois ou quatre musiciens. Tout droit venus de la banlieue de Pretoria en Afrique du Sud, Martinique Pelser (à la batterie) et Andreas Schonfeldt (à la guitare) ont enchaînés leurs titres garage-punk  piochés parmi leur longue discographie. C’était leur premier date en Europe mais on risque certainement de les revoir assez rapidement sur scène…

3 # OKI DUB AINU BAND

Dès les premières notes jouées par Oki Kano, on est admiratif devant la dextérité que demande le tonkori (instrument à corde Aïnous). Accompagné du « Dub Ainu Band » et d’une chanteuse jouant également du mukkuri, le groupe va réussir pendant une heure à faire danser et chanter (en Aïnou s’il vous plait) le public du Hall 8. L’équilibre entre la musique traditionnelle Aïnous et les rythmiques modernes (dub, disco) est parfait. C’est exactement pour ce type de concerts atypique que l’on aime les Trans Musicales. Vous pouvez voir ou revoir cette performance juste ici.

A la salle de l’Etage, Jean-Louis Brossard, le légendaire co-directeur et programmateur des Trans a choisi une fois de plus de donner la part belle aux groupes français émergents. Parmi les concerts gratuits proposés en journée, nous avons également particulièrement appréciés:

> FABULOUS SHEEP <

Les 5 Bitterois (et oui c’est comme cela que l’on appelle les habitants de Béziers) ont tout donné au public présent (même une guitare) en fin d’après jeudi. Débordant d’énergie, ils ont déroulé leur rock aux tendances parfois pop mais surtout punk. Avec seulement un EP et quelques singles à leur actif, on leur souhaite de pouvoir sortir prochainement leur premier album.

> SMOOTH MOTION <

Voyage dans les 70’s garanti avec ces 4 comparses originaires de Paimpol dans les Côtes d’Armor.
Ils ont réussi à jongler de bien belle manière entre le rock garage, le psyché et le progressif.

On espère pour vous que cette 39ème édition a été bonne et on se dit à l’année prochaine pour fêter le 40ème anniversaire.

Merci à toute l’équipe des Trans Musicales.

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.