#Live report : AqME + Headcharger + Grit à la Maroquinerie (Paris)

La soirée commence avec le combo parisien Grit, nouveau projet musical de Marcus Linon. Le groupe définit son style musical comme du Dirt ‘N’ Pop, comprenez qu’ils font des chansons (Pop), qu’ils aiment les sons bien crades (Dirt) et avec un esprit rock ‘n’ roll (‘N’). Tout simplement ! Grit va interpréter ce soir 7 titres de son premier album Shreds Of Tales, sorti cette année, et nous offrir une excellente mise en bouche, avec sa musique aux multiples influences, mélange de rock, pop, metal, prog, le tout servi par des musiciens jeunes et talentueux. Je ne saurais que trop vous conseiller de prendre le temps de visionner leur excellent clip « Others ». Encore un groupe français à suivre de près.

Set list Grit :

  • G.F.Y.
  • Time Out
  • Others
  • Divided By One
  • Divided By Two
  • Ready Or Not
  • Sister

C’est au tour des normands de Headcharger d’investir la scène de la Maroquinerie. Est-il encore besoin de présenter le combo dont le 6e opus « Hexagram » est sorti en mars dernier chez VERYCORDS/WARNER ? Autour de Sébastien Pierre, le frontman survolté, quatre musiciens taillés pour la scène balancent riffs et rythmiques bien heavy pour notre plus grand plaisir. Certains titres sont d’une efficacité redoutable sur scène, tels “Land of sunshine”, “Gutsy Move”, “You wanna dance you gotta pay the band” ou encore “Dirty like your memorie”. Headcharger navigue entre heavy, stoner et metalcore. Le résultat c’est un set parfaitement maîtrisé et une Maroquinerie chauffée à blanc pour accueillir la tête d’affiche.

Set-list Headcharger :

  • Land of sunshine
  • Gutsy move
  • This is my crime
  • A long wait
  • All night long
  • 1000 tides
  • The Metamorphosis
  • Do you think of me
  • You wanna dance you gotta pay the band
  • The diver
  • Dirty like your memories

Place à AqME, venu défendre son dernier opus sorti en septembre, intitulé tout simplement AqME. Le groupe, qui aurait pu ne pas survivre au départ de son frontman Thomas en 2012, s’offre une deuxième vie avec le survolté Vincent Peignard.

Si sur l’album Vince laisse une place assez importante au chant mélodique, sur scène, c’est le chant hurlé qui va dominer. Le concert démarre avec « Tant d’années », un des titres les plus accrocheurs du dernier opus, et, dès les premières minutes, l’ambiance devient électrique avec un Vince enragé et infatigable et un public d’aficionados hurlant à pleins poumons les refrains. Le chant en français apporte décidément une dimension supplémentaire au live. La moitié des titres joués ce soir ont été initialement interprétés par Thomas mais Vince, désormais chanteur d’AqME à part entière, s’approprie les titres des premiers albums et parvient à éloigner le fantôme de son prédécesseur. Son énergie et sa façon de chercher constamment le contact avec le public sont assez hallucinantes. Il est rejoint sur « rien de nous arrêtera » par Reuno de Lofofora, également présent sur l’album. Les titres s’enchaînent à une vitesse folle. Autour de Vince, Charlotte et Julien headbanguent à l’unisson tandis qu’Etienne malmène ses fûts, caché derrière sa longue chevelure. Il va d’ailleurs offrir au public de la Maroquinerie un magnifique solo de batterie juste avant « Enfants du ciel ». Ce public justement, parlons en ! Slams, walls of death, headbanguing, la fosse n’est plus que folie. Une adorable fillette blonde d’une douzaine d’années va monter sur scène, poing serré autour d’une baguette lancée par Etienne, et se payer un tour de Maroq en slam, portée par un public hyper attentionné. Il y a du bonheur et de l’énergie à l’état brut dans la petite salle parisienne ce soir. Sur scène, beaucoup de regards, de sourires et même d’étreintes qui ne trompent pas. AqME c’est aussi et surtout une belle aventure humaine. Chaleur dans la salle, chaleur dans les cœurs. Le public a des étoiles dans les yeux. On n’assiste pas simplement à un concert ce soir. On vit une sorte d’expérience collective dont on sort lessivé mais reboosté en même temps. Vivement le prochain !

Set list AqME :

  • Tant d’années
  • Avant le jour
  • Superstar
  • Uniforme
  • Enfants de Dieu
  • Refuser le silence
  • Une autre ligne
  • Le rouge et le noir
  • Rien ne nous arrêtera (avec Reuno de Lofofora)
  • Si loin
  • Pornographie
  • La réponse
  • Drum solo
  • Enfants du ciel
  • Se souvenir
  • Ce que nous sommes
  • « Si » n’existe pas

Un grand merci à Sabrina de Verycords pour l’accréditation.

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *