Little Eye de retour en France, en Belgique et au Luxembourg !

Glasgow, ville située dans l’ouest des lowlands écossaises a vu naître bon nombre de musiciens de talent : les Simple Minds, Travis, Texas, Mogwai, Franz Ferdinand, Angus Young (guitariste emblématique des AC/DC) ou encore les frères Knopfler pour n’en citer que quelques-uns. C’est la ville industrielle emblématique d’où est issu le groupe pop-rock Little Eye qui s’est produit pour la première fois au Luxembourg dans la salle du Purple Lounge à Mondorf-les-Bains en 2015.

En 2016, leur carrière décolle : leurs deux clips « Something Out of Nothing » et « Contagious » sont visionnés plus de de 150.000 fois sur YouTube. Le premier morceau figurera 10 semaines dans le top 10 de MTV Italy et le deuxième aura un succès fulgurant sur les radios italiennes. Le groupe présentera un nouvel EP très probablement à la fin de l’année 2017 ou début 2018.

Composé d’Allan, le chanteur, Jay à la batterie, Euan à la guitare et Marcus le bassiste, ils viennent de sillonner l’Europe en 2016. Après l’Allemagne, les Pays-Bas, le Luxembourg, la Belgique, la France, ils reviennent pour 3 dates exceptionnelles début juin 2017 pour présenter leurs nouveaux morceaux en avant-première. D’autres dates pour fin d’année seront annoncées bientôt !

Ils seront :

  • Le jeudi 1er juin 2017 à la Schräinerei à Differdange (L) pour un concert semi-acoustique ;
  • Le vendredi 2 juin 2017 au Monkey Show à Metz (F) pour un concert amplifié ;
  • Le samedi 3 juin 2017 au Festival Dolympiades à Dolhain (B) pour un concert amplifié.

Nathalie

En premier lieu, toute personne qui fait de la musique son sujet principal d’écriture, ne peut être qu’un fan de musique. Cette personne aura été à un moment donné un obsessionnel d’un artiste en particulier. Moi, le virus m’a contaminée à l’âge de huit ans à la première écoute du titre « Liberian Girl » de Michael Jackson. L’usage de l’écriture et la musique sont des formes différentes de partage. Ma passion écrite de la musique, je la partage sur le quotidien Luxemburger Wort (version imprimée et site internet) depuis octobre 2011 et c’est grâce à eux que j’ai pu parler à des légendes comme Joe Cocker, Yes ou les Pixies. Mon plus beau souvenir restera jusqu’à présent ma rencontre avec Depeche Mode, rencontre immortalisée sur le site internet et la version imprimée du Magazine KARMA, trimestriel consacré aux musiques actuelles et distribué dans la Grande Région auquel j’ai contribué de 2013 à 2015. Je suis chez Vacarm.net depuis 2015.

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *