Le concert de THE NEAL MORSE BAND au Morsefest 2015 bientôt disponible en DVD ! En concert à Paris en avril 2017 !

Dans la foulée de la sortie de « The Similitude Of A Dream », meilleur album rock progressif de 2016, The Neal Morse Band annonce la sortie surprise d’un live exceptionnel, du genre de ceux qui n’arrivent qu’une seule fois dans une vie : le Morsefest 2015.

Les précommandes seront ouvertes sur le site de Radiant Records à partir du 21 février 2017.

En plus du line-up classique du Neal Morse Band, 38 musiciens formant un véritable orchestre se sont invités sur scène. Au cours des deux soirées enregistrées en 2015, cette formation exceptionnelle a joué de nombreux morceaux issus de la carrière de Neal Morse. D’une durée totale de plus de cinq heures, ces concerts ont permis aux musiciens de se réapproprier les versions originales afin de les réarranger pour leur apporter une toute autre dimension. En plus de la totalité des albums « Sola Scriptura » et « Question », les musiciens ont joué des morceaux issus des catalogues des groupes Spock’s Beard (avec la présence de Nick D’Virgilio sur scène), Transatlantic, et bien d’autres surprises, avec notamment la performance du guitariste de légende Phil Keaggy. Si l’on ajoute à tout cela la présence de danseurs, de trois écrans géants et de jeux de lumières modernes et dynamiques, le Morsfest 2015 est définitivement le plus gros live jamais réalisé dans toute la carrière de Neal Morse.

Le Morsefest 2015 a clairement été épique dans tous les sens du terme ! Le show, les musiciens, tout était fantastique ! Les albums studio qui ont été joués sont parmi mes préférés, et nous avons aussi joué de nombreux morceaux qui n’avaient jamais été joués en live ! – Randy George.

Libéré des contraintes de temps inhérentes aux enregistrements studio, Neal Morse a ajouté tout ce qu’il avait imaginé pour les arrangements, notamment des cordes, une section cuivres, et un chœur de 14 choristes ! Evidemment, on retrouve au cœur de tout cela le Neal Morse Band, avec le chanteur/guitariste/claviériste Neal Morse, le batteur Mike Portnoy, le bassiste Randy George, le claviériste Bill Hubauer et le guitariste Eric Gillette.

Afin d’accompagner le génie musical de cette formation, le designer Ryan Proplesch a réalisé un light show exceptionnel, le plus impressionnant de Neal Morse à ce jour. La présence de trois écrans a permis à l’artiste Christian Rios de créer un ensemble de vidéos dans un style graphique, illustrant chaque moment de chaque morceau. Et pour sublimer l’ensemble, les danseurs apportent un dynamisme à chaque instant.

Côté bonus, le Blu-ray contiendra un document exclusif d’une heure où l’on découvrira notamment ce qui se déroule derrière la scène. Ce document donne un excellent aperçu de tout ce qui se passe entre le groupe, les musiciens additionnels et l’équipe avant la montée sur scène.

La partie audio a été assurée par l’infatigable Rich Mouser, spécialiste du rock progressif, avec entre autre à son actif tous les albums studio de Neal Morse, Spock’s Beard et Transatlantic.

Le packaging comprend 2 Blu-rays, ou 2 DVDs et 4 CDs.

Le Morsefest 2015 a été une expérience incroyable pour moi ! Nous avons joué les albums « Question » et « Sola Scriptura » ainsi que tout un tas de trucs super cools avec des choristes, des cuivres, des percussions, une harpe piano, des cuicas et des danseurs ! Le travail de la vidéo sur scène était époustouflant. Avec en plus une atmosphère si chaleureuse et remplie d’amour de la part de nos fans, c’était clairement une des plus belles expériences de toute ma carrière. Et honnêtement, ce Blu-ray/DVD est parmi les meilleurs qu’on n’ait jamais réalisés. – Neal Morse.

Le Morsefest 2015 n’a eu lieu qu’une seule fois, mais aujourd’hui tout le monde peut vivre cette expérience en haute définition. Enfin, « The Similitude Of A Dream », dernier chapitre en date du Neal Morse Band, pourra être vécu en live dans son intégralité, à travers toute l’Europe et d’autres localités dans le monde, tout au long du printemps 2017.

Nathalie

En premier lieu, toute personne qui fait de la musique son sujet principal d’écriture, ne peut être qu’un fan de musique. Cette personne aura été à un moment donné un obsessionnel d’un artiste en particulier. Moi, le virus m’a contaminée à l’âge de huit ans à la première écoute du titre « Liberian Girl » de Michael Jackson. L’usage de l’écriture et la musique sont des formes différentes de partage. Ma passion écrite de la musique, je la partage sur le quotidien Luxemburger Wort (version imprimée et site internet) depuis octobre 2011 et c’est grâce à eux que j’ai pu parler à des légendes comme Joe Cocker, Yes ou les Pixies. Mon plus beau souvenir restera jusqu’à présent ma rencontre avec Depeche Mode, rencontre immortalisée sur le site internet et la version imprimée du Magazine KARMA, trimestriel consacré aux musiques actuelles et distribué dans la Grande Région auquel j’ai contribué de 2013 à 2015. Je suis chez Vacarm.net depuis 2015.

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *