Jonathan Wilson en concert en France – 2 dates en septembre 2018

Le singer songwriter et producteur américain JONATHAN WILSON a sorti en mars 2018 son troisième album Rare Birds ambitieux et grandiose sur Bella Union/[PIAS] France. On y retrouve des invités prestigieux, avec la participation notamment de Lana Del Rey, Josh Tillman (Father John Misty) ou encore Laraaji, le collaborateur de longue date de Brian Eno.

Produit par le musicien lui-même à son studio Fivestarstudios de Los Angeles, l’album s’inscrit dans la démarche créative unique du songwriter américain. Après une année 2017 plus que prolifique en co-produisant Pure Comedy de Father John Misty, en collaborant avec Karen Elson sur Double Roses et en participant à la tournée mondiale du légendaire membre des Pink Floyd, Roger Waters, en tant que chanteur et guitariste (la tournée se poursuivra au cours de l’année 2018), JONATHAN WILSON prouve avec ce nouvel album qu’il est un musicien riche, à la créativité débordante.

Rare Birds voit JONATHAN WILSON reprendre les codes du psychédélisme afin de construire des labyrinthes sonores planants. Il utilise pour la première fois des synthétiseurs et des boîtes à rythmes qui complexifient sa musique et la font dériver des mélodies californiennes des années 1970 aux productions anglaises des années 80, à mi-chemin entre les premiers albums de Peter Gabriel et ceux de Kate Bush.  Il y développe des productions nouvelles, profondes et hybrides.

JONATHAN WILSON

« RARE BIRDS »

(BELLA UNION / [PIAS] FRANCE)

DEJA DISPONIBLE

JONATHAN WILSON

EN CONCERT

14 septembre 2018 – Paris @ Cabaret Sauvage

15 septembre 2018 – Strasbourg @ La Laiterie

Nathalie

En premier lieu, toute personne qui fait de la musique son sujet principal d’écriture, ne peut être qu’un fan de musique. Cette personne aura été à un moment donné un obsessionnel d’un artiste en particulier. Moi, le virus m’a contaminée à l’âge de huit ans à la première écoute du titre « Liberian Girl » de Michael Jackson. L’usage de l’écriture et la musique sont des formes différentes de partage. Ma passion écrite de la musique, je la partage sur le quotidien Luxemburger Wort (version imprimée et site internet) depuis octobre 2011 et c’est grâce à eux que j’ai pu parler à des légendes comme Joe Cocker, Yes ou les Pixies. Mon plus beau souvenir restera jusqu’à présent ma rencontre avec Depeche Mode, rencontre immortalisée sur le site internet et la version imprimée du Magazine KARMA, trimestriel consacré aux musiques actuelles et distribué dans la Grande Région auquel j’ai contribué de 2013 à 2015. Je suis chez Vacarm.net depuis 2015.

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.