High on Fire : nouvel album « Electric Messiah » sortira le 5 octobre 2018 !

High on Fire a décidé de révéler un premier extrait de son futur nouvel album, une chanson qui donne son titre à ce disque, « Electric Messiah »qui sortira le 5 octobre 2018 via Entertainment One (eOne). Aujourd’hui vous pouvez écouter ce titre via une lyric video:

“Une nuit j’ai rêvé de Lemmy, » confit Matt Pike, pour expliquer d’où il a tiré l’inspiration de cette chanson » “De son vivant l’on m’a souvent comparé à lui,”  continue le guitariste à la voix grave, “et dans ce rêve ça lui mettait les boules » 

« Il voulait m’emmerder et me bizuter. Il n’était pas contre l’idée mais je n’étais rien de plus que son son bizut. Donc cette chanson est ma manière de dire à tous ceux qui ont fait cette comparaison que je ne pourrais jamais être à la hauteur de Lemmy. Je voulais lui rendre hommage dans ce sens. Et il s’est avéré être un bon titre que les gars ont dit que nous devrions même appeler l’album ainsi : « Electric Messiah.' » »

« Electric Messiah » fait suite à « Luminiferous » sorti en 2015, dont les qualités avaient été largement soulignées par la critique. 

« Depuis 17 ans High On Fire exsude sa musique avec la même vigueur et réaffirme ici sa maîtrise de la chose » – NPR

« Ces chansons comptent parmi les plus enthousiastes et les plus stimulantes de la carrière du groupe de metal d’Oakland. »Pitchfork 

« Un souffle féroce de guitares, un véritable dynamitage, les rugissements rauques et inimitables de Pike permettent de classer ce disque parmi les 20 meilleurs albums en métal de 2015 »Rolling Stone

« Electric Messiah » est produit, pour la 3ème fois par Kurt Ballou (Converge, Torche, Kvelertak). Pour Matt Pike « Kurt a juste un truc qui nous correspond vraiment.  C’est le pied de travailler avec lui. Et ce même si nous avons parfois des différences sur la façon dont nous voulons enregistrer quelque chose. Il travaille avec nous et comprend ce que nous faisons. Nous avons décidé de continuer rester avec lui parce que nous n’avons tout simplement pas fait un mauvais disque sous sa direction »

Il semble absurde de penser qu’à un moment aussi avancé de sa carrière High on Fire commence à bénéficier d’un très sérieux regain d’intérêt.

Mais pourtant ce qui est en train de se passer tellement lr trio fonctionne à plein régime. Mais toute la magie sonore orchestrée par Kurt Ballou de cet « Electric Messiah » est avant tout le résultat l’évolution commune à Pike,  Matz, et Kensel. Impossible de leur refuser une place parmi les sommités de la scène rock américaine.

« Ce groupe est en perpétuelle évolution », confirme Pike. « C’est de loin le meilleur album que j’ai jamais fait. Il porte le sceau High on Fire ! Chaque fois nous essayons juste de nous améliorer jusqu’à nous surpasser. Je ne crache pas sur nos disques passés c’est juste que nous obtenons mieux à chaque fois et ce sans nous user, comme ça arrive parfois à certains groupes. Cet album est juste fucking excellent, j’aime tout ce qu’il y a dedans, rien ne me déçoit. C’est vraiment génial de penser de son propre disque… »

High On Fire sera de retour 
en France au mois d’octobre pour une date (le 16 octobre) 
à la Machine du Moulin Rouge en compagnie d’Enslaved
Locations ICI

Nathalie

En premier lieu, toute personne qui fait de la musique son sujet principal d’écriture, ne peut être qu’un fan de musique. Cette personne aura été à un moment donné un obsessionnel d’un artiste en particulier. Moi, le virus m’a contaminée à l’âge de huit ans à la première écoute du titre « Liberian Girl » de Michael Jackson. L’usage de l’écriture et la musique sont des formes différentes de partage. Ma passion écrite de la musique, je la partage sur le quotidien Luxemburger Wort (version imprimée et site internet) depuis octobre 2011 et c’est grâce à eux que j’ai pu parler à des légendes comme Joe Cocker, Yes ou les Pixies. Mon plus beau souvenir restera jusqu’à présent ma rencontre avec Depeche Mode, rencontre immortalisée sur le site internet et la version imprimée du Magazine KARMA, trimestriel consacré aux musiques actuelles et distribué dans la Grande Région auquel j’ai contribué de 2013 à 2015. Je suis chez Vacarm.net depuis 2015.

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.