Des Pies Chicaillent fête ses 2 ans.

À l’occasion du second anniversaire de l’asso rennaise « Des Pies Chicaillent », on a réalisé une petite interview de Baptiste & Anoc, les deux fondateurs.

Pourquoi avoir choisi le nom « Des Pies Chicaillent » ? Qu’est ce que cela évoque ?
Un jour en se baladant en Mauritanie Polaire on a croisé un chat qui s’appelait « Pie ». On s’est dit « oh oui oh oui qu’il est chouqui ». Malheureusement il s’est avéré être un gros con de matou qui ne cherche qu’à chicailler en toute impunité. Donc qu’à cela ne tienne, on s’est dit qu’il représentait bien le monde en général et que « Des pies chicaillent » c’était bien sympa pour un nom d’asso de yoyo.
Puis personne ne sait comment prononcé le nom de l’asso c’est marrant.

Qu’est ce qui vous a poussé à créer cette asso ?

L’envie d’aimer.
Puis l’envie d’avoir envie.
Et la musique aussi.

Quelle est la « ligne éditoriale » de DPC ?

Pour les profanes une ligne éditoriale « représente l’ensemble des choix et décisions que fait un comité de rédaction, un directeur de collection littéraire, un producteur de radio ou un producteur de télévision, pour se conformer à une ligne morale ou éthique définie. ». Bref c’est chiant chiant.
En gros nous notre éthique c’est la pop, le rock et le folk !

Il y a beaucoup d’assos qui organisent des concerts sur Rennes, est-ce qu’il a été difficile de se faire une place ?

Non les assos rennaises sont plutôt bien chouettes. Elles sont plus du genre à proposer de boire des coups que du genre à râler.
La musique que l’on fait passer a souvent un côté indie-pop qu’il n’y a pas forcément chez les autres assos. On pense être complémentaires avec les autres assos rennaises que ce soit Capital Taboulé, Alambik, Kfuel, FTTT, Ideal Crash, etc.. Chacun a son répertoire. Il arrive parfois que des groupes que l’on aurait aimés faire passer, soient programmés par d’autres assos rennaises. Dans ce cas, c’est très bien : le principal pour nous c’est que les artistes que l’on aime jouent à Rennes.

Avec toutes ces assos rennaises, est-ce que l’on peut espérer une collaboration pour créer un festival ?
Pour commencer, on pourrait tenter l’expérience pour des soirées communes. On a déjà évoqué l’idée notamment avec Kfuel ou Capital Taboulé.

Une collaboration pour des soirées c’est certain car on a bien envie d’organiser de beaux concerts ensemble pour encore plus de plaisir. L’idée d’un festoch est bien au chaud dans un coin, à voir quand elle verra le jour…

Vous avez organisé des concerts dans pas mal de lieux (bars, salles, chapelles, etc.). Quel est celui que vous affectionnez le plus ?

Vu que notre musique varie entre groupe plus rock-énervé et artiste solo folk voire ambient, il est nécessaire pour nous de proposer les concerts dans des lieux différents.

On a organisé des concerts dans des bars : essentiellement au Bar’hic et dernièrement à Amrok. On aime bien aussi faire cela dans des lieux plus improbables comme à Alaska brocante ou dans des chapelles. Tout dépend du type de la musique proposée : si la musique est plus rock, c’est souvent mieux dans un bar, si la musique est folk ou ambiente, un lieu calme et atypique s’y prête mieux.

On aimait beaucoup la chapelle de l’Hôtel Dieu, le lieu était un peu sordide et on était libre de programmer la musique que l’on voulait.

Qui se cache derrière vos affiches ?
Le graphisme des affiches est fait principalement par 2 proches de l’asso : Mariette G  et Ugh!. Chacun a son univers. C’est toujours un plaisir de faire le tour des chiottes de bars pour coller leurs belles affiches !

Quels sont vos meilleurs souvenirs après ces 2 premières années ?On garde bien sûr un super souvenir du premier organisé par l’asso : Jeffrey Lewis et Megrim.
On se souviendra toujours de nos premiers mots chaotiques en anglais à l’arrivée du van des américains et de Jeffrey Lewis en slip au réveil le lendemain matin.

Dernièrement, le concert d’Eric Chenaux resta longtemps en mémoire. Le bonhomme était super content d’être là et le public aussi : cela a donné un concert d’anthologie !

Quels groupes vous aimeriez faire jouer durant cette 3ème année ?

On a pleins de rêves bien sûr. On aimerait beaucoup faire jouer à Rennes Damien Jurado, Mount Eerie, Scout Niblett, the Goon Sax, The Stevens, Yo La Tengo, Seabuckthorn, Six Organs of Admittance, Dungen, The New Year. Jad Fair, The Burning Hell …

Est-ce que vous pouvez nous en dire plus sur la soirée d’anniversaire ?

Ça sera la nouba ! Il y aura 3 groupes. On refait jouer les américains de Palm qui reviennent avec leur nouvel album Rock Island (Carpark Records). Ils avaient donné un super concert l’an dernier et ils ont insisté pour revenir à Rennes. Il y aura aussi Megrim, un groupe rennais conduit par Olivier.

C’était le premier groupe du 1er concert de l’asso. 

Le premier album « Families » vient de sortir chez le label de Seattle Jigsaw records et c’est une réussite : des morceaux indie pop très bien composés. C’est simple on est accroc à cet album. Enfin, le groupe Drizzl fera son premier concert: beaucoup de mystère autour de ce groupe Indie pop Lo-fi ! Ça promet d’être un super anniversaire ! Et ça fera un an qu’on a adopté notre chat, si ce n’est pas le signe d’une date d’enfer !

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.