Defeated Sanity + Cranial Engorgement + Primordius + Skinned + Putrid Pile à l’Entrepôt à Arlon le 9 janvier 2017

Defeated Sanity est un groupe originaire d’Allemagne fondé en 1994 par le batteur Lille Gruber, actuellement seul rescapé de la formation originale. Le groupe évolue dans le Brutal Death Metal, mais pas que : des plans et riffs typiquement jazz font régulièrement irruption dans les compositions. Une démo en 2000, un split avec Poppy Seed Grinder 2002 et un autre avec Imperious Malevolence en 2003 seront nécessaires à Defeated Sanity pour enfin sortir leur premier album en 2004 : Prelude To The Tragedy. Durant les premières productions, le line-up a notamment vu Christian Münzner (Obscura, Spawn Of Possession, Necrophagist) tenir la guitare. Les Allemands se font rapidement un nom au sein de la scène extrême et enchaînent les tournées et festivals en Europe. En 2007 et 2010 sortent Psalms Of The Moribund et Chapters Of Repugnance, ce dernier voyant Mr. Magana (ex-Disgorge) s’incruster au micro. En 2013 sort Passages Into Deformity. Leur dernier projet voit le jour en 2016 avec Disposal Of The Dead / Dharmata, double EP conceptuel efficace et maitrisé !

Cranial Engorgement nous vient tout droit de Pomona aux USA. Les trois membres n’ont qu’une seule passion : le Death Metal ! Et ils le rendent bien avec des morceaux inspirés de Gorgasm, Dying Fetus, Deeds Of Flesh, Cannibal Corpse, Immolation, Nile et beaucoup d’autres !

Basé au Texas, Primordius mélange influence Grind et Death pour un rendu totalement accrocheur. Le groupe est totalement DIY et auto-produit toutes ses productions !

Skinned débarque du Colorado avec ses gros riffs Death Metal !

Le projet Putrid Pile démarre dans le Wisconsin à la fin de l’année 1995 sous l’impulsion de Shaun LaCanne (seul membre d’origine à l’heure actuelle). Depuis, le groupe ne cesse de faire vibrer les vrais amateurs de Brutal Death Metal à travers des concerts et albums ultra-violents !

L’affiche de la soirée ici:

Nathalie

En premier lieu, toute personne qui fait de la musique son sujet principal d’écriture, ne peut être qu’un fan de musique. Cette personne aura été à un moment donné un obsessionnel d’un artiste en particulier. Moi, le virus m’a contaminée à l’âge de huit ans à la première écoute du titre « Liberian Girl » de Michael Jackson. L’usage de l’écriture et la musique sont des formes différentes de partage. Ma passion écrite de la musique, je la partage sur le quotidien Luxemburger Wort (version imprimée et site internet) depuis octobre 2011 et c’est grâce à eux que j’ai pu parler à des légendes comme Joe Cocker, Yes ou les Pixies. Mon plus beau souvenir restera jusqu’à présent ma rencontre avec Depeche Mode, rencontre immortalisée sur le site internet et la version imprimée du Magazine KARMA, trimestriel consacré aux musiques actuelles et distribué dans la Grande Région auquel j’ai contribué de 2013 à 2015. Je suis chez Vacarm.net depuis 2015.

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *