Bye Bye Bay risque de vous faire danser tout l’été

Après de nombreuses années passées à composer, encore et encore, le temps est venu pour Pierre Bihl, batteur du groupe de pop luxembourgeois Open Seas, de lancer son projet parallèle sous le nom de Bye Bye Bay. Pourquoi l’appeler ainsi ? Le principal intéressé explique que ce nom ne signifie pas grand-chose à première vue. Il cherchait simplement un nom « facile à retenir et sonnant comme une onomatopée ». En creusant un peu, Bye Bye Bay pourrait être synonyme d’évasion, de voyage, comme un départ vers le large d’un bateau quittant la baie en quête de nouveaux horizons.

Oscillant entre le Luxembourg et la France au quotidien, Bye Bye Bay pourra être qualifié de pur produit de la Grande Région. Le single en est d’ailleurs un parfait exemple : une partie de l’enregistrement a été effectué en France et le restant de l’enregistrement ainsi que le mixage et le mastering ont été effectués au Luxembourg par Tom Gatti dans son studio Audio Oak de Dudelange. La sortie de ce single sera accompagnée d’un vidéo clip tourné à Strasbourg sous la direction de Bruno Fagotti et Matthieu Bernhard (TWO FILMS).

Le premier single, « Never Leave Your Road », installe les bases musicales de ce tout nouveau projet. Mêlant habilement guitare acoustique et guitare électrique, ce single à la mélodie entêtante et à la rythmique entraînante vous rappellera que l’été n’est plus très loin. Les paroles, empruntant la langue des Beatles, se veulent résolument positives avec un message assez simple mais tellement nécessaire : toujours garder le sourire malgré les difficultés. Jonglant entre de nombreux styles, la musique de Bye Bye Bay sera parfois influencée par le slow blues de John Mayer, le groove de Jamiroquai, les « good-vibes » de Jason Mraz ou même le swing de Ray Charles.

Officiellement lancé le 14 juin 2017, le single « Never Leave Your Road sera disponible sur plus de 250 plateformes digitales dont iTunes, Spotify ou Deezer pour les plus connues.

Le teaser d’un projet de plus grande ampleur prévu pour l’automne, « Never Leave Your Road » marque le début d’une nouvelle aventure qui ne demande qu’à commencer.

Nathalie

En premier lieu, toute personne qui fait de la musique son sujet principal d’écriture, ne peut être qu’un fan de musique. Cette personne aura été à un moment donné un obsessionnel d’un artiste en particulier. Moi, le virus m’a contaminée à l’âge de huit ans à la première écoute du titre « Liberian Girl » de Michael Jackson. L’usage de l’écriture et la musique sont des formes différentes de partage. Ma passion écrite de la musique, je la partage sur le quotidien Luxemburger Wort (version imprimée et site internet) depuis octobre 2011 et c’est grâce à eux que j’ai pu parler à des légendes comme Joe Cocker, Yes ou les Pixies. Mon plus beau souvenir restera jusqu’à présent ma rencontre avec Depeche Mode, rencontre immortalisée sur le site internet et la version imprimée du Magazine KARMA, trimestriel consacré aux musiques actuelles et distribué dans la Grande Région auquel j’ai contribué de 2013 à 2015. Je suis chez Vacarm.net depuis 2015.

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *