Bully : nouvel album « Losing » le 20 octobre 2017 et premier morceau à l’écoute

Bully s’est fait connaitre en 2015 avec son album Feels Like, très bien reçu par la critique. Aujourd’hui, le groupe annonce la sortie de l’album Losing. L’album a été produit et mixé par la chanteuse et leader du groupe, Alicia Bognanno, au studio Electrical Audio de Chicago. 

Mené par Alicia Bognanno, Bully est né en 2013. Avant cela, Alicia était alors ingénieur du son au studio Electrical Audio à Chicago. Avec le guitariste Clayton Parker et Reece Lazarus à la basse, Bully sort son premier album et reçoit un accueil unanime de la part du public et des médias. Dès lors, Alicia Bognanno devient une artiste entourée de mystère. Une icône rock en apparence, avec sa voix puissante qui est aussi sa signature, ses cheveux blonds décoiffés cachant son visage et ses aptitudes formidables de musicienne et d’ingénieure du son, qui préfère d’ailleurs enregistrer sur bande. « Le cri épais et rocailleux à la Cobain de la chanteuse de Bully, songwriter et guitariste Alicia Bognanno est sa propre manière de protester » écrit Pitchfork. Le succès a propulsé le groupe dans un rythme effréné de tournées avec des arrêts dans d’importants festivals comme Bonnaroo, Lollapallooza, Pitchfork Music Festival, ACL et notamment une apparition télévisuelle au Late Night de Conan.

Alors que Feels Like faisait passer la chanteuse d’une vie précaire à une vie de jeune adulte, Losing traite de la complexité de grandir : naviguer entre les ruptures, apprendre à ne pas fuir ses problèmes mais à y faire face, peu importe leurs importances. Le premier single ‘Feel The Same’ ouvre l’album. Comme un choc électrique, Bognanno est de retour – toujours aussi frontale – évoquant l’angoisse d’une jeune personne essayant de trouver sa place dans ce monde. La chanson décrit la présence d’un esprit maniaque, piégé dans sa propre tête. Dans ‘Seeing It’, Alicia parle du problème de la sécurité personnelle et de la façon de se faire sa place dans le monde quand on est une femme. Elle se concentre ensuite sur les relations personnelles et la fuite suite à la fin d’une relation dans ’Running’.

Losing est un journal universel et un exorcisme non pas des démons personnels de chacun mais des personnes elles-même, souvent atteintes d’anxiétés contemporaines. Bully grandit, mais son feu est loin de s’éteindre.

Nathalie

En premier lieu, toute personne qui fait de la musique son sujet principal d’écriture, ne peut être qu’un fan de musique. Cette personne aura été à un moment donné un obsessionnel d’un artiste en particulier. Moi, le virus m’a contaminée à l’âge de huit ans à la première écoute du titre « Liberian Girl » de Michael Jackson. L’usage de l’écriture et la musique sont des formes différentes de partage. Ma passion écrite de la musique, je la partage sur le quotidien Luxemburger Wort (version imprimée et site internet) depuis octobre 2011 et c’est grâce à eux que j’ai pu parler à des légendes comme Joe Cocker, Yes ou les Pixies. Mon plus beau souvenir restera jusqu’à présent ma rencontre avec Depeche Mode, rencontre immortalisée sur le site internet et la version imprimée du Magazine KARMA, trimestriel consacré aux musiques actuelles et distribué dans la Grande Région auquel j’ai contribué de 2013 à 2015. Je suis chez Vacarm.net depuis 2015.

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *