Amy Lee (chanteuse d’Evanescence) : sortie de son nouveau single « Love Exists »

Amy Lee, la chanteuse d’Evanescence, plusieurs fois lauréate des Grammy Awards, a sorti son nouveau single « Love Exists », qu’il faut considérer comme une « Valentine » interactive.

Les fans peuvent créer leur propre Valentine, en jouant avec l’art pop surréaliste de Jennybird Alcantara pour accompagner la chanson et la diffuser sur les réseaux sociaux.
projects.invisionapp.com/share/5KAA3PRYB

« Love Exists » est également disponible en téléchargement et en streaming ici : smarturl.it/AmyLeeLoveExists
Amy Lee a également un message pour ses fans sur le processus créatif et son inspiration derrière la chanson.

«  Quand j’étais en Italie en train de filmer la vidéo de « Speak To Me », je suis tombé amoureuse d’une chanson que j’ai entendu à la radio, « L’amore Esiste » de Francesca Michielin. Elle semblait me suivre partout, elle restait dans ma tête et ne voulait pas en sortir. Je ne pouvais pas m’arrêter de l’écouter, sans cesse. J’ai commencé à comprendre ce que les paroles signifiaient et j’ai écrit ma propre version, en anglais. J’ai montré mon idée à l’un des producteurs de mes rêves, Guy Sigsworth, et il a réussi à me convaincre par je ne sais quel moyen de venir à New-York et de recréer la chanson avec moi. Dave Eggar a contribué avec de somptueux arrangement de cordes et nous avons tous simplement vécu pour cette chanson pendant une semaine aux studios Flux dans le Lower East Side. »
« Quelle expérience incroyablement enrichissante que d’avoir créé cette belle chose. Et avec une équipe talentueuse, terre-à-terre et inspirée, sans règles ni limitations au-delà de celles que nous avons-nous-mêmes fixées. Guy m’a encouragé de manière différente, et j’ai appris beaucoup de lui. C’était un honneur de travailler à côté de quelqu’un que j’admire tant sur quelque chose qui à l’époque n’avait pas de plan, pas d’album à travailler, et n’avait aucun autre sens à par le fait que cela faisait du bien. Il est facile de perdre de vu « l’objectif final » parfois, quand ce qui importe le plus à mon avis, dans la musique, est de suivre son cœur. Trouver un moyen de satisfaire ce besoin profond d’exprimer quelque chose qui ne peut pas être dit avec des mots seuls. »

« L’amour est tout sauf simple. Et il se manifeste dans d’innombrables formes. Il peut être gênant. douloureux. Plus facile à ignorer qu’à faire confiance. Mais nous sommes toujours connectés, malgré la façon dont nous nous sentons parfois seuls. Peut-on être assez courageux pour aimer, sachant que ça va faire mal? Pouvons-nous laisser tomber notre cynisme assez longtemps pour voir au-delà des frustrations, du mécontentement, de la peur de l’inconnu et de la colère pour tout ce que nous ne pouvons pas contrôler? L’amour est partout. Même dans les endroits les plus sombres. Et ça vaut tout. Regardez, jetez un œil. L’amour existe. » – Amy Lee

Le single d’Amy Lee « Speak To Me » apparaîtra sur la bande originale du prochain drame à suspense, « Voice From The Stone », qui sort le 28 avril prochain aux Etats-Unis. Connue sous le nom de « l’une des principales dames du hard rock » (Rolling Stone), Lee a été constamment félicitée pour ses « vocalises planantes, angéliques et électrisantes » (Loudwire). Inutile de dire que son projet à venir est très attendu.

Amy Lee est actuellement en studio avec son groupe, Evanescence, travaillant sur de nouveaux projets attendus plus tard cette année.

Nathalie

En premier lieu, toute personne qui fait de la musique son sujet principal d’écriture, ne peut être qu’un fan de musique. Cette personne aura été à un moment donné un obsessionnel d’un artiste en particulier. Moi, le virus m’a contaminée à l’âge de huit ans à la première écoute du titre « Liberian Girl » de Michael Jackson. L’usage de l’écriture et la musique sont des formes différentes de partage. Ma passion écrite de la musique, je la partage sur le quotidien Luxemburger Wort (version imprimée et site internet) depuis octobre 2011 et c’est grâce à eux que j’ai pu parler à des légendes comme Joe Cocker, Yes ou les Pixies. Mon plus beau souvenir restera jusqu’à présent ma rencontre avec Depeche Mode, rencontre immortalisée sur le site internet et la version imprimée du Magazine KARMA, trimestriel consacré aux musiques actuelles et distribué dans la Grande Région auquel j’ai contribué de 2013 à 2015. Je suis chez Vacarm.net depuis 2015.

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *